Rechercher

Spécial Tour de FrancePosté le 05-07-2015
à 10:55:33

J'ai été commissaire-arbitre sur le Tour de france !

C'est jour de fête ce 14 juillet 1954 à Vannes, pas seulement à cause de la Fête Nationale, mais surtout à cause du Tour de France qui fait étape dans la cité des Vénètes.
Trois coureurs, dont le local de l'étape, l'Arradonnais François MAHE, échappé depuis Châteaulin au 40 ème kilomètre, se présentent à l'entrée du vélodrome de la Rabine sous une pluie qui ne les a pas quitté depuis Brest et durant les 211 kilomètres de course.
Jacques VIVIER de l'équipe du Sud-Ouest bat, au sprint, d'une demie-roue, François MAHE et FOLINI qui les accompagnait. [Photo ci-contre. L'Equipe]
Louison BOBET, est déjà en jaune. Il gagnera cette année-là son 2 ème Tour de France devant le Suisse Ferdi KÜBLER.
Dans la foule énorme qui, malgré la pluie se masse le long des routes, un garçon de 12 ans est venu, accompagné par son père. Le panache de Louison BOBET, à cette date trois fois Champion de France et vainqueur d'un Tour, le fait déjà rêver. Le voir là devant lui au sein d'un peloton multicolore, les motos, la caravane, la musique, la foule, les applaudissements ne le font plus douter : «Je serai coureur cycliste et je ferai le Tour de France». Il devint coureur cycliste.
Confronté à la réalité, il se rendit vite compte qu'il ne pourrait pas devenir professionnel, même s'il fit une honorable carrière amateur. Faire le Tour resta un rêve d'enfant et son admiration pour les champions, resta intacte.
Cet enfant, c'était Pierre LE DIRACH. A 73 ans, il fait partie des plus assidus et des plus réguliers du Club de Saint Avé. Il fait aussi partie de ceux qui ont réalisé leur rêve, puisqu'à quatre reprises (89, 90, 91, 93) il a été au cœur du Tour de France et au plus près des champions et de leurs exploits, sur une moto de commissaire.
"La gazette" l'a rencontré pour vous. Lire la suite...

commentaire(s) - Poster un commentaire


Les newsPosté le 22-06-2015
à 21:21:21

Le record de l'heure... à l'heure Bretonne !

Il y a maintenant un an et demi La Gazette saluait la performance de Robert Marchand qui à 102 ans venait de battre son propre record de l'heure des plus de 100 ans en réalisant sur le vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, 26,9 kilomètres.
Aujourd'hui nous saluons un exploit de même nature, réalisé par un ancien coureur Breton qui s'est fait un nom dans les années 50. Il s'agit de Raymond HAMON, un "jeunot", de 22 ans de moins que Robert Marchand.
Avec son frère cadet, François qui sera professionnel chez Peugeot de 1963 à 1965, il remportera, entre autre, le Championnat de France des Sociétés en 1959.
Raymond, vient de battre le record mondial de l'heure des plus de 80 ans, en parcourant sur la piste du vélodrome de Bordeaux : 36,176 Km.
Il s'y préparait depuis 2 ans, un peu comme les cyclos de Saint Avé, en roulant 3 fois par semaine sur des parcours de 50 à 100 km. Il a par ailleurs plus particulièrement travaillé sa position, sur un vélo équipé d'un guidon à cornes, auquel il n'était pas habitué.
Une de ses plus grosses difficultés aura été de pouvoir louer un vélodrome à des prix raisonnables et en plus de prendre en charge les frais de déplacements et d'hébergement des commissaires de l'UCI venus homologuer le record.
Il faut le savoir, pour battre le record de l'heure, il faut bien sûr, se préparer physiquement et mentalement, mais il faut aussi être en capacité de le financer. Avis aux amateurs, il est temps pour les futurs octogénaires et autres centenaires Avéens de se mettre en recherche de sponsors.
Le vélo est une grande famille. Nous en avons encore la preuve : Eric et Pascal HAMON, qui ne sont autres que ses neveux, roulent régulièrement avec les Cyclos de Saint Avé. Ils ont confié à "La Gazette" : "Nous sommes très fiers de notre oncle, il a placé la barre très haut, c'est impressionnant !". Pascal se souvient que c'est son oncle qui l'entraînait quand il était cadet. "Il nous a donné de bons conseils".

Photo : Le Télégramme - La Gazette

commentaire(s) - Poster un commentaire


ChampionPosté le 25-05-2015
à 23:23:40

ADEMAÏ...

Il était, notamment, surnommé "Adémaï".
Je dois avouer que ce nom ne me disait rien. Quelques clics dans un moteur de recherche et le personnage se révèle petit à petit. Ce n'est pas le nom d'un dieu Grecque ou autre figure biblique. Il s'agit d'un personnage créé en 1926 par le chansonnier Noël Noël, au Théâtre de Dix Heures dans une revue de Paul Colline (1895 - 1980).
Le personnage ne manque pas de pittoresque. Il incarne "un petit paysan naïf et rusé victime d'innombrables mésaventures". Il sera incarné dans 5 films entre 1932 et 1949 avec notamment, Fernandel, Louis de Funes, Jean Richard, Michel Simon et Tino Rossi. Une autre époque...
Un cyclo avec qui je bavardais dimanche dernier du côté de Malachappe, tout près d'une salle portant son nom, se souvenait l'avoir rencontré.
Il tenait un café à la sortie de Pluvignier, avec une pompe à essence comme il en existait beaucoup alors. "C'était un petit gars, plutôt gringalet qui aimait bien parler et encore plus quand on parlait vélo". "Il mettait le pistolet de la pompe à poste et commençait à parler sans l'enclencher. Le plein durait parfois longtemps, il ne fallait pas être pressé !."
Cet ancien coureur et champion c'est : Jean Marie GOASMAT.
Il a grandi et vécu à une époque où la dure vie des campagnes Bretonnes forgeait des esprits forts, propices à l'éclosion de champions. Son petit poids en fit un exempté militaire. Ce poids allié à sa force de caractère en fit un grimpeur redoutable, vainqueur entre autres d'une étape de Tour à Briançon en 1936, mais aussi du Grand Prix des Nations en 1942.
Il est resté très populaire dans le pays de Pluvignier. Son fils, Jean Marie, fait partie des habitués des rendez-vous du mardi matin à Plescop.
Pour en savoir plus sur la vie de ce champion, "La Gazette" vous invite à consulter quelques articles évocateurs.

"Adieu Ademaï" de CyclisMAG du 24 janvier 2006.
"Jean Marie GOASMAT"de SPORTBREIZH.
Son palmarès, dans Mémoire du cyclisme.
"Chaque Breton son Tour", France Bleu Armorique. Juillet 2013.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Lundi 25 Mai 2015Posté le 17-05-2015
à 22:42:45

Sortie familiale au lac de Guerlédan

Le lac asséché était trop mouillé, la sortie reportée au lundi 25 mai !

Lac de Guerledan
La pluie matinale a poussé les organisateurs à annuler la visite du lac asséché de Guerlédan. Mais ce n'est que partie remise, elle a été de nouveau programmée pour le lundi 25 mai. Après l'Ascension, ce sera la Pentecôte, encore une histoire de montée - normal pour des cyclos ! -
En revanche la soirée grillade a été maintenue, mais s'est rapidement transformée en après-midi "poilade". Comme ils savent si bien faire, Marco, Yves, Bernard, et Joël, roue dans roue, se sont relayés tout au long de l'après midi pour conter des histoires et cela dans une très bonne ambiance conviviale. (Voir les photos dans la "Galerie" du site).
Lundi prochain, même heure de départ, même parcours, même organisation pour les épouses et retour au boulodrome pour un simple apéritif sans les grillades.
Ceux intéréssés peuvent encore s'inscrire. Inscriptions et confirmations de participation pour ceux qui étaient présents jeudi, auprès de Patrick PIN.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Départ de Saint Avé, place de l'église à 8 h 30. Parcours : Plumelec, Guégon, Josselin, Lanoué, direction Mohon à gauche dans la forêt, Les Forges, Rohan*, Gueltas, Saint Gérand, Neuillac.
Soit 88 Km, pour 1 112 m de dénivelé.
* Pour ceux qui souhaitent accompagner le groupe, sans participer au pique-nique, à Rohan amorcer le retour par Naizin, Moréac, Bignan, Locqueltas et Meucon.
A 11 h 30 rendez vous avec les accompagnateurs à Neuillac. (Entre Pontivy et Mur de Bretagne).
- 13 h : Pique Nique au bord du lac
- 15 h : Visite et ballade autour du lac asséché. Durée 1 H 30.
- 17 h : Retour. Chacun assure son pique-nique et son retour. (remplir les voitures)
- 19 h : Grillades au Boulodrome pour les inscrits…

Photo : Guy Blate - Pontivy Journal.

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews