Rechercher

Vœux 2016Posté le 28-12-2015
à 21:25:29

Bonne & Heureuse année 2016 !

"La Gazette" a le plaisir de vous présenter dans l'édition de cette semaine tous les parcours 2016, présentés mois par mois. La trame reste la même : des sorties globalement exigeantes qui permettent d'améliorer ses performances si l'on sait être assidu et généreux dans ses efforts.
C'est aussi à l'aube de cette nouvelle année l'occasion pour le Club de présenter ses vœux pour 2016. 2016, la première année, après la COP 21, marquée par la volonté de mieux prendre en compte les questions environnementales du monde.
Dans cette perspective, "La Gazette" est convaincue que le vélo tiendra une grande place et que ce drôle d'engin est plein d'avenir notamment dans les villes, avec ou sans assistance électrique.
Cette conviction explique le choix de la carte de vœux 2016, des Cyclos de Saint Avé. (Vous pouvez l'imprimer). Elle reproduit le sapin du quartier Rocks de Sydney (Australie) érigé en 2010.
Dans le même esprit la présente chronique est illustrée par l'œuvre de Marck Grievre. Cet américain a réalisé à l'aide de 340 vélos et tricycles un momument de presque 20 mètres de haut, (65 pieds) appelé "Ciclysk". Vous pouvez le voir à Santa Rosa en Californie.
De quoi inspirer notre ami Lucien de Saint Avé, qui plus près de nous, sait lui aussi faire œuvre de création avec des vieux vélos !...
Bonne année et bonne route à tous !

commentaire(s) - Poster un commentaire


SANTEPosté le 13-12-2015
à 18:36:33

Déceler les symptômes et avoir les bons gestes !

Un récent reportage télévisé montrait que depuis les attentats dramatiques du 13 novembre de nombreuses personnes se formaient aux gestes de 1er secours, espérant ainsi avoir la bonne réaction si elles devaient un jour se trouver confrontées à de telles situations de guerre.
Nous pouvons tous, un jour ou l'autre, être amené à gérer une urgence médicale.
Il y a très peu de chance - et c'est heureux - que nous ayons à secourir un blessé par balle.
En revanche quand l'on sait qu'en France, chaque année, 130 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont à l'origine de près de 50 000 décès et que c'est la maladie qui touche le plus de Français et cela bien avant le cancer, on mesure l'importance de connaître les bons gestes à avoir face à une personne et c'est très souvent un proche, victime de cet accident.
Le terme "accident" montre la soudaineté des symptômes consécutifs à un manque d'oxygène des neurones et la perte de fonction du système nerveux central. La mort des neurones est alors très rapide et irrémédiable et peut entraîner aussi la mort du patient.
C'est dire l'importance, à travers l'interprétation des symptômes, de savoir déceler l'AVC pour très rapidement mobiliser les secours.
Pour en savoir plus, "La Gazette", vous renvoie vers une vidéo (*) qui circulent sur les réseaux sociaux et qui peut vous aider à repérer un AVC et sauver une vie . Elle dure 8 mn et 43 secondes. Prenez le temps de la visionner, elle est très bien faite !
En la matière, le vélo reste le meilleur allié pour prévenir les AVC, mais le vélo peut être aussi, chacun de nous le sait bien, cause d'accidents et de blessures.
Il est alors tout aussi important de faire les bons gestes... mais de cela nous en reparlerons !
JY.LP

* Diffusion de la vidéo suggérée par Gérard PIRIOU
Image : Association France AVC

commentaire(s) - Poster un commentaire


Du côté des poètesPosté le 15-11-2015
à 10:50:34

Place à la liberté, place à la création, place à l'art...

Journée de deuil aujourd'hui. "La Gazette" affiche haut et fort, la liberté..., la liberté de création..., la fraternité..., la fraternité dans le sport et ailleurs !

L'ART DE "FER" DU VELO

Il y aura bientôt un an, la nuit tombée, les enfants du quartier Saint Michel à Saint Avé, pouvaient apercevoir au fond d'une impasse, sous les grands pins d'un jardin, un Père Noël se déplacer en pédalant sur un vélo, accompagné de son chien et entouré de lutins.
A chaque déplacement impulsé par un astucieux et grinçant mécanisme, une cloche retentissait.
Une indéniable poésie se dégageait de cet automate. A faire rêver les petits et les grands...
Le maître d'oeuvre de cette féerie c'est Lucien JALU.
Cyclo au club de Saint Avé, il ne fait pas que rêver les enfants une fois par an. Passionné de vélo depuis toujours, électrotechnicien de formation et sensible aux choses de la vie, la retraite a révélé et lui a permis de développer son âme d'artiste et de créateur.
« La Gazette » lui a rendu visite. Lire la suite...

Photo : Lucien JALU - "La Gazette"

commentaire(s) - Poster un commentaire


Libre chroniquePosté le 05-10-2015
à 10:47:58

Mieux anticiper les ralentissements dans les pelotons !

Voilà presque deux ans que dans les colonnes de"La Gazette des Cyclos de Saint Avé" je me disais convaincu de l'intérêt d'équiper les vélos de course de feux de frein. Cf :"L'interview de Noël".
Joignant le geste à la parole, on peut voir depuis quelques semaines l'auteur de cette chronique rouler avec ce dispositif qui semble susciter un réel intérêt dans les pelotons du Pays de Vannes. (Voir photo jointe)
Pourquoi ? Essentiellement pour des raisons de sécurité.
Dans les pelotons les causes de chutes sont multiples. Certaines sont dues à des ralentissements insuffisamment anticipés. A l'image de tous les véhicules motorisés en circulation, je suis persuadé que si les vélos de course étaient équipés de feux de stop, un certain nombre de chutes pourraient, à coup sûr, être évitées. Cela n'a pas de prix quand l'on sait les conséquences de certaines "gamelles", que l'on soit coureur professionnel ou amateur ou même simple cyclo.
Aux dernières nouvelles, les choses avancent...
On vient en effet d'apprendre, à l'occasion de l'Eurobike, le plus grand salon mondial du cycle qui se tient sur les bords du lac de Constance, que la société allemande SIGMA, s'apprête à commercialiser un feu de stop adapté aux vélos de course. Il se monte facilement sur l'étrier du frein arrière, mesure 3 cm x 3 cm, pèse 7 gr. Magie des LED, la pile bouton (CR 1025) permet 200 heures de fonctionnement, soit environ 100000 coups de frein. Il est garantie étanche et serait commercialisé à seulement 8,95 €. Il restera à le tester en situation pour mesurer ses réelles performances en particulier en plein jour et sous la pluie.
C'est une première étape, qui m'autorise à rêver, à rêver d'un feu bien plus abouti, intégrable dans une tige de selle par exemple, capable de s'activer automatiquement au moindre mouvement du vélo et surtout capable grâce à une centrale à inertie ou un accéléromètre, de percevoir tout ralentissement et d'allumer dans une gamme croissante de couleurs, une LED, puis 2, puis 3 et enfin une très puissante d'un rouge vif, selon l'intensité du freinage. Un rêve qui pourrait devenir réalité.
Notre pays possède la technologie. De nombreux jeunes ingénieurs cherchent à créer des start-up. On ne peut que les inviter à plancher sur ce projet. La France possède 26 millions de cyclistes réguliers, notamment urbains. C'est un vrai marché par ailleurs tourné vers l'international qui pourrait s'ouvrir ainsi.
Il restera à nos dirigeants sportifs à faciliter l'adoption de cet accessoire par les pelotons professionnels. Ils l'ont fait pour le port du casque obligatoire, ils pourraient le faire pour quelques grammes de plus sans aucun inconvénient. L'écho médiatique serait grand, notamment auprès des jeunes.
Alors rendez-vous d'ici deux ans, dans "La Gazette des Cyclos de Saint Avé pour une nouvelle chronique qui mesurera le chemin parcouru.
Jean Yves Le Person

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews