Rechercher

InnovationPosté le 10-04-2017
à 08:17:19

Quel avenir pour le vélo de route électrique ?

Il y a un peu moins d'un an "La Gazette" vous faisait part de son enthousiasme à enchaîner 4 cols d'affilé du côté du Mont Ventoux et cela sans aucune difficulté, avec plaisir et beaucoup de sensations. Je découvrais sur la route et sur un parcours accidenté tout l’attrait d'un VAE (Vélo à Assistance Electrique).
La récente campagne nationale d'aide à l'achat d'un VAE (20% du coût d'achat dans la limite de 200€) a fait exploser les ventes, puisqu'on dénombrait 15 000 acquéreurs pour le seul mois de janvier 2017, soit presque le double du mois de janvier 2016.
Si la majorité des achats concerne les vélos de ville, on voit de plus en plus de VTT équipés de cette technologie et l'offre en magasin est à ce jour très importante.
En revanche, le vélo de route est encore peu concerné. Outre le surpoids lié à l'équipement, la limitation actuelle de l'assistance à 25 km/h (250 watts maxi) limite également son intérêt sur la route, sauf peut être en montagne. Mais cela devrait évoluer.
On peut en effet d'ores et déjà acquérir des VAE roulant à 35 km/h, voire 45 km/h (300 W à500 W) la contrepartie est qu'il est alors équipé d'une plaque minéralogique, puisqu'au regard de notre réglementation il est alors assimilé à un cyclo-moteur.
La question de la limite est importante, car il ne s'agit pas d'en faire une "mobylette", voire une véritable moto comme on peut en voir au Etats Unis ou en Australie.
Le vélo de route doit rester un outil pour sportifs friands d'activités physiques. Le VAE n'y fait pas obstacle, il peut aider à faire d'agréables ballades en campagne, ou des parcours difficiles sans trop de souffrance, ou alors permettre à des cyclos ayant des contre-indications médicales par exemple, de continuer à rouler seuls ou en groupe avec des copains.
C'est aussi un moyen de favoriser et de développer les déplacements doux en milieu urbain, à l'image des pays du nord de l'Europe qui en ont fait la démonstration depuis bien longtemps.
Nul doute que le VAE a de l'avenir et impactera le monde de la petite reine.

PS : Route Bretonne 2018

A l'issue d'une réunion de travail qui s'est tenue samedi dernier 1 er avril, et malgré la présence de spécialistes en sous-marins, aucune solution n'a été trouvée pour transformer la baie de Quiberon en Gois. Le départ de la Route Bretonne 2018 se fera donc de La Garcilly.

JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Echos du pelotonPosté le 26-03-2017
à 21:39:45

«Bla, Bla, Bike» : Echos du peloton... en roue libre !

Championnats du Monde UCI : "Jamais deux sans trois !"

Après Ronald TABARIC, on vient d'apprendre l'inscription d'un deuxième cyclo de Saint Avé, à l'épreuve qualificative des 6 ème Championnats du Monde "GRAN FONDO" UCI 2017 qui se dérouleront cette année à Albi. Il s'agit de Dany HENNEQUIN du groupe 3, il s'alignera avec les plus de 70 ans.
Ils ont chacun dans leur catégorie de fortes chances de se qualifier et d'arborer le maillot des équipes de France, le 27 août prochain.
Bravo ! C'est déjà faire preuve de confiance et d'ambition que de prendre le départ de l'épreuve qualificative. Rappelons qu'il s'agit de finir dans les 25 premiers pour-cents de sa catégorie d'âge lors de la cyclosportive "L'Albigeoise" qui déroulera le 28 mai prochain.
Jamais deux sans trois ! Qui sera le troisième ?

Sortie du mardi : nouvel horaire

Les habitués du rendez-vous de "Goach Groes" à Plescop les mardi matin et jeudi matin vont devoir changer leurs habitudes et avancer leur réveil d'une demi-heure. Départ à partir de mardi 28 mars à 8H 45 au lieu de 9H 15.
Au sujet de ces sorties "La Gazette" se permet de faire une suggestion auprès de chacun. Rappelons que ces sorties ne sont sous l'égide d'aucun club, mais sont autogérées et sous la responsabilité de chacun des participants. Pour des questions de sécurité consécutives au réaménagement du carrefour mais aussi pour éviter des tensions, voir des conflits avec les automobilistes "La Gazette" suggère de se donner rendez-vous au rond-point juste avant (ou après selon d'où l'on vient), sur le parking qui se trouve en face du cimetière. L'espace est vaste et goudronné et chacun devrait y trouver son compte.

La Route Bretonne : du changement en 2018 !

Inspirés par le parcours du Tour de France 2018 qui partira l'an prochain de l'île de Noirmoutier, on a appris que le Président de la Région Bretagne, Jean Yves LE DRIAN, un passionné de vélo et le Président de l'Union Européenne de Cyclisme, David LAPPARTIENT, se seraient rapprochés des organisateurs de "La Route Bretonne" pour que l'édition 2018 parte de Le Palais à Belle île en Mer, à la place de La Garcilly (Belle Ville en Terre).
L'arrivée en revanche se ferait toujours à Saint Avé, ce qui ravit les Avéens très attachés à cette grande manifestation sportive et populaire.
Un projet intéressant que "La Gazette" ne manquera pas de suivre.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Plus vite, plus haut, plus fort ! (2)Posté le 21-03-2017
à 23:03:33

Le 28 mars prochain : « Sport, société ... et dopage ! »

Le sportif face aux médicaments

"La Gazette" du 31 juillet 2016, invitait ses lecteurs à visionner sur la chaîne ARTE un excellent film documentaire consacré à la santé des sportifs de haut niveau : "Le revers de la médaille" : Comment le culte et le marché de la performance sportive condamnent les athlètes de haut niveau à une escalade néfaste, avec des dommages souvent irréversibles pour leur santé. Une enquête exceptionnelle sur une réalité occultée. Vous avez été nombreux à visionner ce film.
Aujourd'hui, nous vous invitons à venir débattre de la place du sport et de son devenir dans la société et plus particulièrement aux questions de santé face au sport et à ses excès.
Ces échanges se feront dans le cadre d'une conférence intitulée : "Sport, société... et dopage, qui se déroulera le mardi 28 mars 2017 à QUESTEMBERT au centre culturel "l'Asphodèle" à 19H45, en présence du Docteur Jean Pierre de Mondenard, médecin traumatologue du sport, auteur de nombreux ouvrages sur le cyclisme et notamment du maintenant célèbre, "Dictionnaire du dopage" ELSEVIER-MASSON éditeur 2004, et de Fred LE PEUTREC, navigateur, vainqueur du Trophée Jules-Vernes sur Groupama 3 en 2010, qui fera part de son vécu en la matière.
La rencontre est ouverte à tous, sportifs, encadrants, parents de jeunes sportifs, elle est organisée par une association de professionnels de santé de Questembert et des environs (l'ASTEQ) dont l'un des animateurs est le fils d'un cyclo, qui fut longtemps très impliqué dans le club de Saint Avé.
On sait chez les cyclos de Saint Avé que la pratique sportive est indéniablement un atout pour la santé de chacun, mais la suractivité locomotrice, combinée à certains médicaments peut à moyen et long terme se révéler particulièrement néfaste. Ce sera l'objet de cette conférence.
Pour en savoir plus écoutez une interview du Dr de Mondenard sur Radio Océane FM.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


TechniquePosté le 14-03-2017
à 07:17:21

A quand une "Cyclo-Gravel" dans le Morbihan ?

Je me souviens d'un temps où l'on distinguait 3 ou 4 types de vélos. Le vélo de course, le 1/2 course, le randonneur et autre vélo de cross... Une rapide recherche sur internet m'a fait recenser aujourd'hui quelques 35 types de vélos différents. On ne va pas tous les citer. (VTT, VTC, BMX, VAE...)
Les derniers apparus, nés une fois encore aux Etats Unis, s'intitulent dans la langue de Molière -d'actualité- les "Vélos Obèses" ou "Fat Bike" en anglais. Il s'agit en fait de VTT pourvus de pneus énormes et souples afin de pouvoir évoluer par exemple sur le sable sec des plages ou sur la neige. De plus en plus de stations de ski les proposent en location hivernale.
Mais plus près de nos chers vélos de route je vous propose aujourd'hui de nous attarder sur le "Vélo de Gravier", "Gravel" en anglais.
Il est aussi né outre atlantique et donne lieu à des courses sur des chemins forestiers en général créés pour les véhicules chargés de lutter contre les incendies. La rando la plus connue, "La Armanzo" dans le Minnesota, est longue de 160 kilomètres et regroupe chaque année plus d'un millier de participants.
Tous les grands fabricants montent des "Gravels" et on en trouve aujourd'hui chez tous les vélocistes. La machine est un hybride route/VTT, à dominante route.
Ils sont en général équipés d'un guidon de course, les pneus sont plus épais et peuvent aller jusqu'à 35 mm. Sa douille de direction est plus haute, les freins sont à disques et ils possèdent des développements courts comme sur les VTT. C'est un compromis entre performance et confort et l'impression qu'ils dégagent est plutôt rustique et robuste. Ils doivent passer partout.
A ce jour, il y a peu de courses de Gravels organisées en France, cependant le phénomène se développe, en particulier dans la moitié sud du pays. Les chemins de terre ou de pierres sont privilégiés sans toutefois s'interdire un peu d'asphalte. Je n'ai pas eu connaissance de course de ce type en Bretagne, qui n'est pas sans rappeler le cyclo-cross, la distance en plus et sans les obstacles à franchir, si ce n'est parfois des rivières ou ruisseaux. La formule ne manque pas de charme et d'intérêt et les parcours de type "Tro Bro Léon" devraient permettre à ces vélos d'exprimer tout leur potentiel.
A quand une "Gravel Cyclosportive" dans le Morbihan? Ce pourrait être une façon de sortir des sentiers battus, je veux dire des routes habituelles sillonnées depuis des décennies et ainsi de connaître de nouvelles sensations au plus près de la campagne Bretonne.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews