Rechercher

Ils l'ont faitPosté le 11-07-2017
à 07:59:59

Jean Michel VOISIN qualifié pour les Championnats du Monde Granfondo UCI

"La Gazette" du 4 juin vous a relaté la qualification d'Alain GOUEDARD pour les Championnats du Monde Granfondo Uci qui se dérouleront le 27 août prochain à Albi.
Nous vous avons également raconté les déboires de Ronald TABARIC, Dany HENNEQUIN et Jean Michel VOISIN, tout trois victimes de chûtes et de diverses avaries.
Jean Michel, particulièrement frustré mais convaincu de pouvoir décrocher une qualification dans sa catégorie nous avez fait part de sa détermination et de sa forte motivation pour tenter une nouvelle qualification lors de la dernière manche mondiale organisées à Trente dans les Alpes Italiennes le 8 juillet dernier.
Cette Cyclo, "La Leggendaria Charly GAUL" est essentiellement montagneuse . Pour sa catégorie d'âge (50-55 ans) la distance était de 57 km avec en final une arrivée au sommet d'un col de 19 km, le Vason. Le pied est à 194 m, le sommet à 1 654 m.
Et bien nous venons d'apprendre que sa volonté a payé. Il a lui aussi décroché une qualification. Bravo Jean Michel, nous sommes très heureux pour toi, tu l'as bien méritée. Il aura certainement l'occasion de nous raconter sa course.
Ainsi, c'est deux cyclos de Saint Avé, qui porteront le maillot tricolore lors de ces Championnats du Monde. Les Cyclos de Saint Avé sont d'ores et déjà fiers de ce résultat et nous ne doutons pas que ces deux copains de Club sauront faire honneur à leurs maillots. Rappelons-nous que Jean Michel à déjà revêtu un maillot de champion, il s'agissait il y a quelques années, de celui de Champion de France Cycliste de la Restauration.
Pour visionner "La Légendaire Charly GAUL" et pour se souvenir quel champion a été Charly GAUL.

commentaire(s) - Poster un commentaire


La vie du Club - Dans les PyrénéesPosté le 03-07-2017
à 22:33:36

Ils ont gravi le mythique Tourmalet

Après le Tour de Bretagne en 2016, c'est vers Argelès-Gazost dans les Hautes-Pyrénées qu'une dizaine de copains du club se sont retrouvés, histoire de parfaire leur affûtage.
Eric LE GAC, a confié à "La Gazette" quelques souvenirs de cette virée, qui ne fût pas toujours de tout repos mais laissera à tous de très bons souvenirs et de très belles images.

Samedi 17 juin : 7h du matin rendez-vous sur le parking de l' "Hyper U", tout le monde sur le pont" !... ou plutôt tous en place dans le mini-bus, direction les Hautes-Pyrénées et ses cols mythiques.
Arrivée vers 16h, nous avons à peine découvert notre chambrée que nous nous retrouvons dans nos cuissards et maillots, direction le col du Soulor, histoire de faire un petit décrassage après une journée de route.
Retour après 2h30 de vélo et nous prenons place autour d'une bonne table. Le ruissellement d'un cours d'eau tout proche et bien agité nous bercera toute la nuit.
Dimanche 18 juin : départ à 8h, direction le cirque de Gavarnie et un peu plus haut le col de Tentes qui flirte avec les 2000 m. Nous y arrivons accompagnés de moutons et de sympathiques marmottes.
Mais avant cela nous avons du faire un petit détour en direction du cirque de Troumouse et du petit hameau du gave de Héas - Lieu rempli de bons souvenirs d'adolescence dans la mémoire d'Alain qui a en croire ses yeux pétillants a passé ici de très bons moments de rigolade et bien davantage ... je n'en dirai pas plus !
L'heure est au réconfort et au ravitaillement. C'est la pause déjeuner autour d'une bonne bière dans la belle cité de Gavarnie.
Le retour se fera par la montée de Luz-Ardiden .
Lundi 19 juin : Toujours aussi matinaux, nous partons en direction du célèbre col du Tourmalet. Pas même le temps de digérer notre petit déjeuner il nous faut d'entrée attaquer les 18,6 km d'ascension et les 2 115 m de dénivelé et cela par des températures caniculaires. Ce sera la journée la plus chaude de notre séjour.
Après que chacun ait fini par dompter ce col mythique, nous nous retrouvons tous pour la descente qui nous mènera à Ste Marie de Campan pour d'abord un bon rafraîchissement dans la fontaine du village. Là, Bertrand fait la rencontre d'un fidèle de Paris/Brest/Paris ....Entre membres de cette prestigieuse famille, la conversation s'engage.
Puis, place au repas, dans un petit hôtel-restaurant bien sympa et tout aussi charmant que le personnel et le maître de maison.
Après 2 bonnes heures passées à table, et une bonne récupération, direction la Hourquette d'Ancizan pour un retour par la vallée de Bagnière de Bigorre, sans avoir omis de faire un petit détour par le sanctuaire de Lourdes. Belle journée, bien remplie en kilomètres, mais surtout rendue difficile par la chaleur présente dès très tôt le matin.
Mardi 20 juin : On ne change pas les horaires, le groupe toujours matinal, prend la direction d'Hautacam et une montée en mode chrono pour les plus fous!!! La haut, nous prenons le temps d'apprécier le paysage avant d'engager la descente qui nous mène à Cauterets et la montée vers le pont d'Espagne toujours aussi rafraîchissante avec ses magnifiques cascades.
Le temps devenu orageux aura eu raison de notre envie d'aller finir notre séjour par une dernière montée du col du Soulor, nous prenons la sage décision de terminer la journée en terrasse autour d'un pot entre copains.

Mercredi 21 juin : C'est l'été, mais voilà c'est déjà terminé, on boucle les sacs et nous prenons la direction de notre Bretagne la tête pleine de belles images et d'excellents souvenirs.

Un grand merci à Bertrand, qui a une fois encore organisé de façon parfaite et dans le moindre détail cet agréable - et néanmoins sportif - séjour.

Voir le reportage photos.

commentaire(s) - Poster un commentaire


Innovation technologiquePosté le 27-06-2017
à 21:50:04

Et voilà le VAE solaire !

De nombreux cyclos de Saint Avé ont eu une rencontre inhabituelle pour ne pas dire insolite, dimanche dernier dans les environs de Locqueltas.
Nous avons en effet doublé un cyclo-randonneur, tractant une remorque sur laquelle étaient installés des panneaux solaires.
Le soleil étant de la partie ce jour-là, il ne fait pas de doute que le dispositif a permis de recharger les batteries de ce Vélo à Assistance Electrique (VAE). L'échange a été de courte durée avec ce cyclo, car de beaux casse-croûtes nous attendaient encore ce dimanche. "La Gazette" à toutefois - tout en roulant - pu faire quelques clichés et entendre notre ami cyclo avoué que l'ensemble pesant quelques 35 kilos ce n'était pas une mince affaire de piloter l'engin. Il n'est pas le premier et ne sera pas le dernier à imaginer des solutions pour recharger les batteries en cherchant à concilier écologie et efficacité. Le succès que rencontrent les VAE, aujourd'hui étendu au vélo de route, poussent de nombreux bureaux d'études à mener des recherches dans ce domaine.
"La Gazette" vous invite à ce sujet à visionner un reportage d'Euronews consacré à une start-up Néerlandaise la, "Solar Application Lab" et un groupe d‘étudiants de l’Université de Eindhoven qui vient de lancer un prototype de roue combinant moteur électrique et panneaux solaires… l'idée est intéressante dans un pays où un quart des déplacements se font en vélo.
Nous pensons que le vélo à assistance électrique a un réel avenir, ces recherches en sont la démonstration.
La plupart des fabricants proposent aujourd'hui des vélos de route équipés d'assistance électrique. Ce n'est que le début, il ne serait pas étonnant d'ici quelque temps d'en apercevoir au sein des pelotons cyclos.
JY.LP

Photo : JY.LP - "La Gazette".

commentaire(s) - Poster un commentaire


Histoire du vélocipèdePosté le 18-06-2017
à 22:03:34

Une histoire de 200 ans... encore pleine d'avenir !

Dans sa chronique de la semaine dernière, "La Gazette" a fait une confusion entre la date de création de la draisienne et la date à laquelle fût organisée la première course de ce qui deviendra le vélo.
En effet la draisienne a été créée, non pas en 1818, mais en 1817. Plus précisément, le 12 juin 1817 le Baron Karl Friedrich Drais fit homologuer sa première performance chronométrée en parcourant sur une draisienne les 12,5 km séparant Mannheim et Schwetzingen en une heure, soit approximativement à la vitesse d'un cheval au trot qui était le moyen privilégié de déplacement de l'époque. Cette performance eu un grand retentissement en Europe.
Un an plus tard, le 5 avril 1818, en France, dans les jardins du Luxembourg, fût organisée la première course de draisiennes que l'on appelait alors le "vélocipède". Le sport cycliste venait ainsi de naître.
Les revues spécialisées ne manqueront pas d'évoquer ce deux centième anniversaire.
La Gazette le fait cette semaine en vous renvoyant vers un article d'Alban ANDREU, publié dans la revue "Timbres Magazine" de juillet-août 2011 et intitulé : "Une histoire du vélocipède". - En cette période de canicule pour tous et de vacances pour d'autres, nul besoin de réinventer la brouette !... si le sujet a déjà été fort bien traité par ailleurs. -
Cet article traite le sujet de façon à la fois pertinente, en resituant les évolutions technologiques dans le contexte événementiel et historique du moment, mais aussi originale en l'illustrant par les multiples timbres-poste consacrés au fil du temps à notre sport favori et à ses champions.
L'auteur conclut son article de fort belle façon en écrivant ceci : "Conclure cette histoire par une allusion au sport cycliste, c’est honorer à la fois l’inventivité de l’Homme qui a créé cette machine et le courage des hommes qui s’en sont servis pour repousser leurs propres limites".
Alors si vous n'avez pas le temps de le lire en ce moment, attendez vos prochaines vacances...mais lisez-le !
JY.LP

Photo : "La Gazette" - Affiche d'archives : Course des vélocipèdes dans le jardin du Luxembourg -1818-.

PS / Si vous ne parvenez pas à ouvrir le document vous pouvez essayer par le présent lien.

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews