Rechercher

La vie du ClubPosté le 24-12-2017
à 22:59:37
Le Président, le Bureau et "La Gazette" vous souhaitent une bonne et heureuse année 2018 dans la "convivialité & la performance".


Cette carte de vœux est aux nouvelles couleurs du Club, noire et verte.
Le fond vert zébré est la capture d'une partie de nos nouveaux maillots.
Le cyclo bien affûté est bien sûr à l'image de chacun d'entre nous.
L'ensemble est une réalisation de "La Gazette" inspirée d'une carte existante.

Carte de Voeux 2018Cliquez sur la mini carte, enregistrez là vous pourrez l'imprimer à volonté.

commentaire(s) - Poster un commentaire


Assemblée Générale 2017Posté le 20-12-2017
à 09:48:29

Echos de l'Assemblée Générale

Samedi dernier, alors que l'on s'apprêtait à ouvrir notre Assemblée Générale, Guy NAVARRO, Président de l'ESSA m'a fait part de ses interrogations sur le choix de notre devise "Convivialité & Performance".
La performance n'aurait pas droit de cité si l'on veut que la convivialité soit !
Le sujet mérite en effet réflexion. "La Gazette" l'a d'ailleurs déjà évoquée dans sa chronique du 13 septembre 2017.
Pour ma part, performance ne veut pas dire compétition ou rivalité. La performance s'évalue surtout au regard de chacun et de ses propres capacités ou mérites et non pas au regard des autres. Mais il est vrai que la frontière entre les deux est parfois un peu floue et qu'à n'y veiller la seconde peut se faire aux dépens de la première.
Il me semble que cette Assemblée Générale a fait la démonstration de ce bon équilibre trouvé. La convivialité était bien présente tout au long de la soirée et notre Président Eric LE GAC, n'a pas manqué d'évoquer les remarquables performances réalisées par nombre d'entre nous ces douze derniers mois.
Il nous a confirmé, non sans émotion qu'il ne renouvellera pas son mandat de Président en 2018. Il s'écarte et passe le relais en laissant le club avec un nombre d'adhérents jamais atteint, de nombreuses performances et une organisation en parfait état de marche... et de nouveaux maillots. Merci aux fidèles partenaires.
Merci Eric, pour le boulot réalisé en toute simplicité et avec efficacité. Merci pour l'attention que tu as su porter à chacun et à la bonne humeur que tu as su instaurer durant ces six années.
L'assemblée Générale a élu deux nouveaux administrateurs, Patrick THAUMOUX qui vient de prendre la responsabilité de la Route Bretonne et Patrick HERVIO, en remplacement de Bruno HEMERY mobilisé par ses nouvelles activités de vélociste et de Didier PAING. Merci Didier, ton bon sens et tes avis tranchés nous manqueront.
Le Conseil se réunira début janvier pour élire un nouveau Président et un nouveau Bureau.
Des dates sont à retenir et à inscrire à vos agendas.
   - Le vendredi 5 janvier : Commission Route Bretonne.
   - Le vendredi 12 janvier : Conseil d'Administration.
   - Le dimanche 21 janvier : Galette des Rois et des Reines. Remise des cartes d'adhérents.
   - Le samedi 17 février : Réunion des commissaires de la Route Bretonne. On compte sur tous les adhérents.
   - Le dimanche 25 février : Route Bretonne. Tout le monde sur le pont.
   - Le samedi 31 mars : Remise des nouveaux maillots. Entreprise "Guédo Outillage".
L'assemblée s'est poursuivie par le verre de l'amitié et terminée par le traditionnel repas convivial. On a beaucoup parlé vélo, cela "ne mange pas de pain" ! Quant aux organisateurs du repas, ils ont eu tellement de "pain sur la planche" qu'ils ont fini par l'oublier.
Qu'à cela ne tienne, la soirée fût une réussite. Merci pour ce moment !
JY.LP

Photo : Philippe GRISELAIN - La Gazette

commentaire(s) - Poster un commentaire


Innovation prospectivePosté le 12-12-2017
à 08:44:55

J'ai rêvé que le Père Noël m'apportait un vélo de route à boite auto !

Dans ma dernière chronique je me suis pris à imaginer ce que seraient les Cyclos de Saint Avé dans un millénaire. Nos descendants rouleront-ils à vélo ? Difficile de répondre.
Il est toutefois à parier que l'on utilisera encore notre force musculaire, nous sommes conçus pour bouger. Mais que seront devenus nos vélos dans mille ans ?
Les côtes n'auront pas disparues et sauf à imaginer des routes à assistance électromagnétique comme "La Gazette" les avait imaginées le 1 er avril 2016, les vélos devraient être équipés de développements modulables pour s'adapter au relief et à la force de chacun. Dit dans le langage d'aujourd'hui il s'agit de "dérailleurs automatiques".
Dérailleurs, cela ne sonne pas très bien et si demain, dans 2, 5 ou 10 ans nous étions équipés de "boites automatiques" ?.
Les rêves ne coûtent pas cher, aussi en cette veille de Noël j'ai imaginé un dérailleur... je veux dire une boite, ou un moyeu, ou un pédalier automatique qui changerait de vitesse tout seul en fonction du contexte et sans à-coup car dans les pelotons vieillissants on aime pas les à-coups.
A partir d'une recherche je me suis rendu compte que nous n'y sommes pas très loin, grâce notamment, au développement du vélo électrique... un jeune homme plein d'avenir ce vélo !
"Fallbrook Technologies", une entreprise américaine basée au Texas, a mis au point un changement de vitesse intégré dans le moyeu, le "NuVinci Harmony N 380". Il s'agit d'une transmission à variation continue du développement mue par un système original. Il évite d'avoir à changer de vitesse, donne la bonne cadence et permet un effort équilibré en toutes situations.
Le principe est le suivant : "La transmission se fait grâce à un ensemble de billes mobiles en rotation et inclinaison de leur axe. Ces billes sont positionnées entre deux disques dédiés l'un à l’entrée et l'autre à la sortie de la transmission. La variation du rapport de réduction est provoquée par l’inclinaison du point de contact entre les billes et les disques". Voir les schémas de fonctionnement.
Le système n'est pas sans rappeler les variateurs que l'on trouve sur les scooters actuels, ou que l'on trouvait sur nos épiques Mobylettes des années 60.
Il se révèle très efficace sur les VAE (Vélo à Assistance Electrique). Il a déjà été amélioré et le sera encore.
En effet cette technologie intéresse également le monde de l'automobile, il pourrait trouver sa place dans les futurs et très proches véhicules électriques.
Shimano développe un système automatisé proche, le "Nexus Di2" (Voir la vidéo)ainsi que l'"Alfine Di2" qui gère automatiquement les changements de vitesse à l'aide d'un mini-ordinateur programmable selon les attentes de chacun.
Longtemps limités à 2 ou 3 vitesses (Sturmey Arches) on trouve aujourd'hui des moyeux à vitesses intégrées de11 vitesses (Shimano) ou 14 vitesses, (le Rohloff) offrant ainsi des développements équivalents aux dérailleurs classiques et qui permettent de sortir de la ville et de s'ouvrir à la route et à la randonnée. "Sram" développe également ce concept qui peut être couplé à un dérailleur classique.
Des adaptations et des améliorations devront être apportées si l'on veut équiper les vélos de route et rivaliser avec les dérailleurs classiques, mais la nécessaire transition énergétique aujourd'hui engagée va booster les unités de "Recherche & Développement" en la matière et il y a fort à parier que ces recherches finiront un jour par impacter nos bons vieux vélos de route.
Après les feux de freins automatiques, un autre rêve deviendra alors réalité.

PS : Grâce au numérique on dispose aujourd'hui même d'un nombre impressionnant de données numérisées qui permettraient de gérer une boite automatique.
Garmin et ses concurrents intègrent les données suivantes : l'âge, le poids, le rythme cardiaque, le nombre de tours de pédales, la dimension des roues, la pente de la route, la direction du vent, la température, la puissance développée via un capteur de puissance, la vitesse de déplacement, les calories dépensées, la VO2 max... La plupart des vélos sont équipés de batteries intégrées pour leurs dérailleurs électriques. Ces batteries suffiraient à faire fonctionner un micro processeur de gestion de la boite de vitesses.
Il suffirait alors à partir de ces données et des connaissances que l'on a aujourd'hui sur la physiologie de l'effort d'élaborer des algorithmes de gestion optimale de la boite de vitesses.
Vivement demain... en attendant il nous reste le bon vieux levier de vitesses.


JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Au gré de nos sortiesPosté le 03-12-2017
à 17:44:13

Plumergat les trois clochers

Nous sommes passés ce dimanche et nous repasserons dimanche prochain au bourg de Plumergat.
Le saviez-vous ? Cette commune se singularise par la présence sur son territoire de quelques 3 églises et 11 chapelles. Rien que ça !
Les 3 églises, on y passe au beau milieu, juste après le stop. Il y en a une, juste à droite, une autre juste à gauche et la troisième juste en face, avant de passer près du presbytère et de virer à droite vers Brandivy. "La Gazette" n'a pas trouvé les raisons de cette curieuse implantation. Une querelle de clochers peut être !
La principale église, Saint Thuriau, a été bâtie au 14 ème et 15 ème siècle sur un lieu de prières et de sacrifices druidiques.
Le passé de cette modeste commune est riche. C’est l’une des toutes premières paroisses crées en Bretagne à partir du VI ème siècle, lors de l’immigration des bretons de l’Ile de Bretagne (Actuelle Grande-Bretagne) en Armorique (Actuelle Bretagne).
Cette population qui fuit les invasions des saxes trouvent en Armorique une terre peu peuplée aux croyances celtes et païennes (1) Source : Office tourisme Auray.
Ils laisseront trace de leur implantation à Plumergat : une stèle épigraphe, de 83 cm de haut, en langue gauloise, dressée devant l’église paroissiale. C’est la première inscription gauloise connue dans l’Armorique.
Les Romains ont aussi laissé leur empreinte : ils ont construit la voie Hennebont-Vannes. Elle traverse le territoire de Plumergat (²) Source : « Le patrimoine des communes du Morbihan » Flohic Edition – 1996.
On se souviendra peut-être dans 1000 ans qu’au XXI ème siècle, de curieux bonhommes verts traversaient souvent le village sur de drôles d’engins et qu’ils ont laissé trace … "car leurs engins ont marqué la fin historique des véhicules à énergie fossile et l'éclosion des véhicules à énergie humaine qui depuis cette époque lointaine ont fini par s'imposer durablement".
JY.LP
Photo : Philippe HERNOT

Il est encore temps de vous inscrire pour le repas du 16 décembre

ATTENTION, date limite le dimanche 10 décembre. Participation 10€. Coupon réponse (cliquer) à adresser avec le chèque correspondant à Patrick Charlès, 14 rue de Lanmen 56890 St Avé.

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews