Rechercher

CyclosportivesPosté le 06-05-2018
à 21:59:01

Dimanche 20 mai "La Maurice QUENTIN"

Sébastien QUENTIN, Cyclo de Saint Avé, nous rappelle que le dimanche 20 mai, les clubs cyclotouristes de Saint-Jean-Brévelay, Locminé et Réguiny organisent à LOCMINE la seizième édition de la " MAURICE QUENTIN" en l'honneur et à la mémoire de son Grand-Père, coureur professionnel à l'époque des Fausto Coppi, Louison Bobet et autre Charly Gaul. (Voir son palmarés).
Cette cyclo est une des épreuves du "Trophée Centre Morbihan". Trois parcours plutôt sportifs sont proposés, 66 km, 94 km, pour 950 m de dénivelé et 115 km avec 1150 m de dénivelé. Voir les parcours.
Le départ aura lieu comme chaque année, Place Anne de Bretagne à LOCMINÉ, à 8H30.
Une contribution financière est demandée à chaque participant. Les bénéfices seront reversés au profit de l'association "Vaincre la mucoviscidose".
Sébastien invite les Cyclos de Saint Avé à y participer nombreux.

Mois de juin : Pleine saison pour les Cyclos!

Rappelons également les dates d'autres Cyclosportives où l'on est sûr de rencontrer des maillots verts : Le 9 juin la "Eloi TASSIN" à Vay en Loire Atlantique, le 10 juin "La Leclrec" à Vannes, le 16 juin la "Bernard HINAULT" à Saint Brieuc. Mais de ces cyclos nous aurons l'occasion d'en reparler.
A noter aussi pour les Cyclos de Saint Avé, le 3 Juin "La Sortie Familiale" et du 16 au 20 juin, le séjour sportif dans la presqu'île du Cotentin.

commentaire(s) - Poster un commentaire


La vie du ClubPosté le 01-05-2018
à 22:43:17

Deux cents kilomètres à bonne allure !

Ils étaient dix neuf dimanche matin à s'aligner au départ de la sortie annuelle des 200 km. Le temps était un peu frais le matin, mais sans pluie.
Enfin en réalité ils était dix huit, car un étourdi qui reprenait le vélo après une longue coupure a cru pendant un temps se trouver dans le groupe 4 qui ne partait qu'une demi-heure plus tard et pour seulement 60 km.
Mauvais jour pour lui, suite à une erreur de parcours il s'est à nouveau perdu à la sortie de Vannes et son groupe ne l'a plus retrouvé... On espère qu'il est bien rentré et qu'il ne nous en voudra pas !
Les dix huit grands-fondeurs étaient, quant à eux enchantés de leur sortie, menée à bonne allure, puisque à Avesac du côté de Redon, les compteurs annonçaient presque 32 km/h de moyenne.
Le peloton était pour l'essentiel constitué de copains du groupe 1 et 2, habitués à manger du bitume à forte allure. Une allure un peu limite pour les deux Patrick abonnés du groupe 3 et qui arrivés à Avesac n'ont pas fait la reconnaissance du circuit des Championnats de France Masters*. Ils ont par prudence entamé directement et plus tranquillement le chemin du retour.
Les costauds ont fini par les rejoindre à Elven et c'est groupés qu'ils ont fini... à une table du "Welcome", la photo en atteste.
Bravo à tous !

* Les Championnats de France se dérouleront du 26 au 29 juillet prochain. On devrait y apercevoir quelques maillots des Cyclos de saint Avé.

commentaire(s) - Poster un commentaire


La vie du ClubPosté le 29-04-2018
à 21:28:48

Une retraite vers les sommets

Malgré un long séjour en Bretagne, il n'avait rien perdu de son accent du sud-ouest et nous montrait à chaque bosse qu'il avait encore de beaux restes de ses Pyrénées natales. Il n'aimait pas avoir les pieds mouillés et n'était pas dépourvu d'humour... ni de caractère. Il nous laissera de bons souvenirs.
Bonne retraite Jacky, porte toi bien et continue à porter haut le maillot des Cyclos de Saint Avé !
Avant de rejoindre son pays, Jacques CABRETON, nous adresse ce petit môt :

"La Roue Tourne !
Voici pour moi venu le temps de la retraite et avec elle le retour dans mon Béarn natal.
Je vais donc quitter les Cyclos de Saint Avé.
Je tiens avant de partir à saluer ce Club avec qui j'ai eu beaucoup de plaisir à rouler. Il est bien organisé, par de vrais connaisseurs et chacun peut trouver un groupe de son niveau.
Je laisse donc de très bons souvenirs, mais surtout de très bons copains.
Bonne route à tous et si à l'occasion d'un séjour sportif vous revenez du côté du col de l'Aubisque, faites moi signe, j'habite juste à côté ! ADISHATZ !
"

KENAVO, Jacky !

commentaire(s) - Poster un commentaire


InnovationPosté le 23-04-2018
à 22:07:58

J'ai testé un VAE de route en sortie de groupe

Les vélos à assistance électrique (VAE) sont souvent l'objet de préjugés et parfois considérés avec mépris par les cyclos... les vrais, les durs. Il est vrai qu'ils enlèvent à nos pratiques l'esprit de performance et qu'ils peuvent même renvoyer des images de détestables tricheries.
L'assistance électrique s'est par ailleurs et jusqu'à peu cantonnée aux seuls vélos urbains et à la clientèle des Papy-Mamy. Rien à voir donc avec le monde des cyclo-sportifs.
Et pourtant, il y a maintenant deux ans "La Gazette" vous avez fait part de sa découverte et de son enthousiasme après une sortie en VTC électrique de 90 km et de quatre cols gravis du côté du Mont Ventoux. Que du plaisir dans de magnifiques paysages de montagne.
J'avais alors acquis la conviction que le VAE aurait un avenir et qu'il pourrait aussi intéresser les cyclo-sportifs, notamment ceux qui par contre-indications médicales ne peuvent plus attaquer les bosses à fond, ou faire de la montagne sans trop de souffrance et de prises de risque.
Après avoir conquis le marché du vélo urbain, le VAE est entrain de pénétrer celui du VTT et voilà qu'il pointe son nez du côté des vélos de route.
Aussi quand Denoël CHEDALEUX, un vélociste Avéen m'a proposé de tester un vélo de course, avec en plus une assistance, je n'ai pas hésité. Il me fallait vérifier s'il était possible de faire une sortie en groupe avec une telle machine. Me voilà donc embarqué avec les Cyclos de Saint Avé pour une sortie de 92 km avec plus de 800 mètres de dénivelé. Direction Josselin (56).
Cadre carbone, 11 vitesses SRAM, freins à disques hydrauliques, roues Fulcum, un super look, très racé ce vélo a attiré les regards au départ sans que certains n'aient vu qu'il s'agissait d'un VAE de quelques 13 kilos.
Première impression sur route plate, il s'agit bien d'un vélo de course. Les sensations sont familières, on ne sent pas spécialement le poids, pas de résistance dans le pédalier, pas de bruit particulier.
Dès la première bosse, à Grand-Champ, on mesure l'intérêt de l'assistance. En toute discrétion et en douceur l'assistance s'enclenche automatiquement dès que la vitesse tombe en dessous de 25 km/h, on entend un très léger bruit de moteur et surprise on sent "la soquette légère". Si légère que je ne peux résister à l'envie d'en mettre une... Il y a bien longtemps que je n'avais pas en pleine bosse laissé sur place tout un peloton de costauds. Mais cela ne compte pas, c'était... "juste pour voir comment ça faisait" !
Toutes les bosses sont ainsi passées avec une réelle facilité et avec moins d'efforts que sur le plat et dans les roues à 30-35 km/h.
En revanche, en faux plats quand le groupe s'est mis à serrer et à rouler à des allures soutenues, le poids du vélo est devenu un handicap. Je me suis plusieurs fois trouvé en limite, si bien qu'il me tardait d'attaquer une nouvelle bosse pour récupérer et me désaltérer. Une réelle inversion des valeurs.
Ainsi cette sortie m'a permis de vérifier qu'il est tout à fait possible de faire une rando en groupe avec un VAE de route. En revanche, il faut laisser de côté la performance et les jeux de course qui n'ont plus de sens et plus lieu d'être.
Globalement sur un parcours relativement bosselé la dépense énergétique a été moindre. Les efforts supplémentaires à faire sur les faux plats ont été semble t-il largement compensés par la moindre dépense d'énergie dans les bosses.
En revanche, le déphasage dans la production des efforts avec les autres membres du groupe est peu propice à la cohésion d'ensemble et peut poser problème à terme.
Le vélo testé, un "Pinarello Nytro" a démontré de réelles qualités, marqué par une intégration réussie du système d'assistance par ailleurs performant. Après 97,71 km la batterie affichait encore 40 % de charges. Notre groupe a tourné à une moyenne de 29,4 km/h avec 936 mètres de dénivelé. (Données Garmin)

Que retenir de ce test ?

La limitation de l'assistance à 25 km/h et à une puissance nominale du moteur à 250 watts permet de ne pas transformer le vélo en "motocyclette". Pour autant, il ne faut pas croire que l'on ne fait pas d'efforts, les VAE restent sportifs et tout aussi bénéfiques pour la santé. Ils permettent seulement d'adoucir des segments de route qui exigent des efforts intenses.
Ils se révèlent particulièrement adaptés aux ballades sportives, thérapeutiques ou réparatrices, en solitaire, en famille ou en couple. Sur la route leur terrain de prédilection reste les côtes, le summum étant de pouvoir s'attaquer à des cols de haute montagne dans l'effort mais sans trop de souffrance pour ainsi apprécier toute la beauté des paysages et avoir la satisfaction de conquérir de nouveaux sommets.
Alors pour ceux qui ne sont pas convaincus, essayez, mais essayez donc le VAE ...!
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews