Rechercher

La vie du ClubPosté le 20-11-2018
à 00:23:18

La convivialité à la sauce "Gazette"

Les Assemblées Générales rythment la vie de toutes les associations, ce sont des moments importants qui permettent notamment à chacun d'élire les dirigeants de leur choix pour organiser le club et permettre à tous de pratiquer dans de bonnes conditions leur sport préféré.
C'est aussi un moment d'échanges et de convivialité. La convivialité sera avec la sécurité un des points forts de notre réunion du 24 novembre prochain.
La convivialité est un sujet difficile, car il ne suffit pas de dire pour que cela soit.
Les dirigeants ont bien sûr, en la matière une part de responsabilité, mais c'est surtout à chacun d'apporter sa contribution.
Quelle peut-être la recette ? Essayons avec une bonne part de bienveillance, un zeste d'attention, une pincée de générosité, un peu de tolérance, beaucoup de respect, le tout plongé dans un bouillon bien relevé de performances... Il faudrait goûter pour savoir si c'est une bonne recette.
"La Gazette" quant à elle, vous propose une chose simple, cela demande une minute, une fois pour toute.
Ce n'est pas évident de connaitre tout le monde, dans un club de plus de 160 adhérents, organisé en 4 et même parfois en 5 ou 6 groupes. On reconnait souvent des visages, des vélos, voire des mollets, mais on ne connait pas toujours les noms et les prénoms de nos copains de sortie.
Il faut pour cela se parler, mais quand ça roule on manque parfois de souffle, alors "La Gazette" vous suggère de figurer dans le "Trombinoscope" du club.
Pour cela, rien de plus simple : il vous suffit de vous faire tirer le portrait, samedi lors de l'AG.
Mettre un nom sur un visage, ne permettra pas en soi de faire régner une vaste et intense convivialité, mais j'en suis persuadé, permettra d'en faciliter son expression.
Alors samedi, n'hésitez pas, si vous n'êtes pas encore dans le "Trombinoscope" du club, faites-vous photographier, c'est facile, c'est gratuit et ça peut rapporter... un zeste de convivialité !
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Assemblée GénéralePosté le 17-11-2018
à 20:52:36

"La Gazette" recherche des photos de l'année 2018

Afin,comme depuis plusieurs années, de présenter lors de l'Assemblée Générale de samedi prochain un diaporama de l'activité du club au cours de l'année 2018, "La Gazette" recherche des photos de cyclos de Saint Avé illustrant la vie du club, où alors montrant des parties de manivelles durant leurs vacances ou à l'occasion de cyclosportives.
Merci d'adresser - les plus belles - en document joint par l'intermédiaire de la messagerie "Contact" du site internet.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


Histoire du cyclismePosté le 12-11-2018
à 13:41:49

En vélo sur le front !

Je revois encore ma grand-mère m'expliquer que les deux photos que j'avais toujours vues là, posées sur sa commode, étaient les photos des ses deux frères partis au front en 1914. Je venais d'apprendre qu'il y avait eu une très grande guerre avant celle qu'avait fait mon papa et que ma grand-mère n'avait jamais revu ses deux frères. Effrayant... j'avais six ans, peut être sept.
Rares sont les familles qui n'ont pas d'aïeuls à avoir ainsi fait le sacrifice de leur vie.
Il en va de même pour la famille du cyclisme. Des centaines de coureurs, grands et petits y ont laisser leurs vies. Nous les saluerons tous à travers trois vainqueurs du Tour de France. Lucien Petit-Breton, François Faber, Octave Lapize, morts au combat.
Mais en cette période de commémoration, "La Gazette" vous invite à visionner des images moins dramatiques et plus légères. Ce sont celles qui retracent la place du vélo sur le front. (*)
Le vélo militaire fût initié dès 1892 par le capitaine GERARD, qui créa dans son régiment un groupe de douze cyclistes. Dans la foulée et pour adapter l'engin à tous les terrains il invente une bicyclette pliante qui sera produite par Peugeot.
En 1905, ces groupes sont transformés en une compagnie permanente, organisée en trois escouades totalisant quelques 417 hommes. Son rôle est de soutenir la cavalerie.
Ces troupes seront utilisées, notamment lors de la bataille de la Marne en septembre 1914, puis dans les phases de mouvements qui suivirent en 1916 à 1918. (**)
On le voit, le vélo, bien que présent, n'a pas joué un rôle déterminant dans la grande guerre et son action au sein de l'armée semble s'arrêter là.
JY.LP

PS : "La Gazette" toujours à l'affût d'informations stratégiques a réussi à dénicher l'interview du lieutenant-colonel KARL-HEINZ INÄBNIT de l'armée Suisse qui explique sur les antennes de la RTBS le rôle du vélo dans l'armée. A écouter absolument !... pour se détendre un peu.

(*)- Sources : Section photographique et cinématographique de l'armée.
(**)- Sources : Wikipédia. Infanterie cycliste.

commentaire(s) - Poster un commentaire


VélosPosté le 05-11-2018
à 00:56:47

La fin de la stupide opposition entre vélos électriques et musculaires

Le Roc d'Azur à Saint Raphaël est devenu en quelques années le 1 er événement VTT au monde avec une participation de plus de 20 000 vététistes et la visite des stands d'exposition par plus de 100 000 personnes.
L'événement reste axé sur le VTT, mais pas que... On a vu cette année une course de "gravels", ce nouveau vélo devenu le trait d'union entre le VTT et le vélo de route. (Voir la chronique de "La Gazette" du 14 mars 2017)
L'édition 2018 du Roc d'Azur confirme la solide implantation de l'assistance électrique dans le monde du VTT. Elle devient plus performante, plus légère et parfaitement bien intégrée à des cadres très esthétiques.
Mais ce que "La Gazette" a retenu, c'est que l'on assiste dans l'opinion et chez les pratiquants à la fin de l'opposition stérile entre les VAE et les vélos musculaires. On trouve dans le cyclisme une multitude de types de vélos et de pratiques, en voilà une nouvelle et c'est tant mieux. A la base cela reste un vélo.
Le VTT à assistance électrique séduit de plus en plus, le marché explose et il est vrai qu'avec la limitation de l'assistance à 25 km/h, celle-ci se révèle mieux adaptée aux efforts qu'exigent les VTT, que les vélos de route. (Voir la chronique de "La Gazette" du 23 avril 2018)
La pénétration du marché du vélo de route reste encore hésitante, surtout dans des régions comme les nôtres et reste freinée par les préjugés.
Cependant, vélos musculaires et vélos électriques s'adressent tous deux à des sportifs, l'un peut être plus modeste que l'autre, mais qu'importe ils demandent tous les deux des efforts, ils sont tout autant bénéfiques pour la santé et procurent autant de plaisir l'un que l'autre.
Alors que cesse cette stupide opposition est une très bonne chose.
En savoir plus le "Roc d'Azur" avec "VELOmagazine". Le Roc se déroulera en 2019 du 9 au 13 octobre.
JY.LP

commentaire(s) - Poster un commentaire


E.S.S.A. cyclos - 2006-2011 © - Tous droits réservés - réalisation : JSD (Arvor Formation) - Propulsé par 1TwoNews